Centre de santé Agir ensemble

Centre de soins infirmiers SEYSSES 31600 , PINS JUSTARET 31860 et communes voisines 

Le suivi de grossesse

Les sages femmes du centre de santé se déplacent à votre domicile ou vous reçoivent au cabinet.


 Elles assurent des suivit de grossesses non pathologique.


Elles sont à votre écoute pour répondre  à vos questions.


Elles travaillent en étroite collaboration avec votre médecin traitant et gynécologue.


La préparation à la naissance

Les sages femmes du centre de santé assurent des cours de préparation à la naissance en groupe ou individuel.


A l'occasion de chaque nouvelle grossesse, vous avez la possibilité de vous préparer à l'accouchement, la naissance et l'accueil de votre enfant grâce à 8 séances de "Préparation à la naissance et à la périnatalité".


Lorsque vous commencez assez tôt, la première de ces séances est un entretien individuel ou en couple, "l'entretien du 4ème mois", avec une sage femme ou un médecin. Elle peut être réalisée dès le début du 4ème mois et permet d'exprimer vos attentes, de répondre à vos interrogations, d'évoquer d'éventuelles difficultés et de vous apporter des conseils personnalisés.


Les 7 séances suivantes peuvent être individuelles  (et/ou en couple) mais sont souvent collectives et peuvent prendre différentes formes pour selon vos attentes.

La rééducation du périnée

Avant de parler de rééducation périnéale, expliquons ce qu’est le périnée.


Le périnée est un ensemble de muscles situés dans le bassin entre la symphyse pubienne (= l’os du pubis) et l’anus. Il forme un hamac qui permet de soutenir les organes génitaux (utérus, trompes et ovaires), la vessie, le rectum et l’ensemble du contenu abdominal. 


Le rôle du périnée est de maintenir en place les organes situés dans l’abdomen et le bassin malgré les pressions exercées par les abdominaux. Il joue également un rôle dans la continence (il assure une bonne retenue des urines et du rectum). De plus, c’est le périnée qui entre en jeu dans le plaisir sexuel et l’orgasme.


Pourquoi le rééduquer?

Lorsque ce périnée ce fragilise (suite à un accouchement par exemple) il perd de son efficacité. Les signes évocateur d’une faiblesse du périnée sont:

  • une pesanteur pelvienne qui peut être un signe de prolapsus (= descente d’organe)
  • une incontinence urinaire ou annale (fuite d’urine, de selles ou de gaz)
  • une perte de sensation et de plaisir lors des rapports sexuels

Le périnée étant un ensemble de muscle, on va pouvoir le renforcer grâce à différents exercices.


La méthode Hypopressive dans la rééducation périnéale.


La méthode hypopressive proposée au Centre de Santé « Agir Ensemble » permet d’apprendre à connaitre son périnée et à bien le travailler.

La rééducation périnéale hypopressive et une technique qui utilise la respiration et différentes postures pour travailler le périnée en profondeur et en symbiose avec les abdominaux. 

Lors d’une respiration profonde, les muscles du périnée et des abdominaux se contractent spontanément. C’est en provoquant cette contraction réflexe que nous allons remuscler le périnée et les abdominaux.

L’ensemble des exercices permet ainsi de tonifier son périnée et ses abdominaux. 


Muscler son périnée est bien, mais l’entretenir tout au long de sa vie de femme l’est encore plus. En effet, après 10 séances de rééducation du périnée, vous allez voir une nette amélioration de son tonus, mais si vous ne l’entretenez pas, vous allez perdre les bénéfices de cette rééducation (c’est comme la salle de sport: après 3 mois intensif vous avez un corps tonique, mais si vous arrêtez, vous perdez vite vos muscles si difficilement acquis ^^)

La méthode hypopressive étant basée sur la respiration et le gainage, vous pourrez facilement refaire l’ensemble des exercices à la maison.

De plus, l’intensité des exercices varient en fonction de votre progression.


La méthode manuelle dans la rééducation périnéale

Celle-ci permet de travailler individuellement les muscles du périnée à travers différents exercices. Elle a l'avantage d'être plus spécifique pour un problème donnée mais difficilement reproductible à la maison.

Lors de la séance de rééducation, la sage-femme réalise un toucher vaginal lui permettant d'apprécier la contraction du périnée. 

Chaque exercice est associé une image mentale (fermeture du vagin, retenue des urines...) permettant de solliciter un groupe de muscle spécifique. C'est cette visualisation qui va permettre d'entretenir son périnée seule par la suite.


La méthode biofeed back

Le cabinet est également équipé pour réaliser la rééducation périnéale en biofeed back.

Cette méthode repose sur l'utilisation d'une sonde intra-vaginal qui enregistre la pression exercée par le périnée lors de sa contraction. Un logiciel informatique propose différents exercices de musculation du périnée. 



L'ALLAITEMENT

Quelques mots sur le choix du mode d’allaitement

Donner le sein ou le biberon? Cette question émerge petit à petit dans l’esprit de la future mère dès le début de grossesse.
Si pour certaines le choix est évident, pour d’autres c’est loin d’être le cas.

Commençons par quelques chiffres concernant la France.
En 2010, 1 femme sur 2 donnait le sein à la sortie de la maternité. La durée moyenne de l’allaitement maternel exclusif est de 3 semaines et demi et à 1 mois de vie seul 10% des bébés sont encore alimentés au sein.

Comme vous le savez surement, le lait maternel est l’aliment le mieux adapté à votre enfant. Votre corps adapte la composition du lait chaque jour pour suivre au plus près les besoins de bébé. Il est plus digeste (et donc limite l’apparition des coliques), n’entraine aucune allergie aux protéines de lait de vache et est toujours disponible et gratuit.

Le colostrum (premier lait présent dès la fin de grossesse) est pauvre en matières grasses et en lactose mais riche en anticorps (défenses immunitaires), en sels minéraux et en protéine. Après 3-4 jours commence la montée de lait qui offre à l’enfant un lait plus riche en matières grasses, en protéine, en glucides, en sels minéraux et en vitamine.

Contrairement à beaucoup d’idée reçu, toute femme peut réussir son allaitement, peu importe le volume ou la forme de sa poitrine. En effet, les seins auront été naturellement préparés par le climat hormonal tout au long de la grossesse. Les canaux acheminant le lait se préparent et se dilatent progressivement (expliquant l’augmentation du volume des seins).

De plus, le déclenchement de l’allaitement se fait d’autant mieux et d’autant plus vite que le bébé est mis précocement au sein. C’est pourquoi il sera proposé de faire la première mise au sein dans les 2h qui suivent la naissance de votre enfant.
Malheureusement, l’allaitement maternel n’est pas tout rose. Il peut être parfois difficile à mettre en place. En effet la mise au sein reste une découverte autant pour la mère que pour son enfant et nécessite un certain temps d’apprentissage.
Certaine désagréments peuvent être un frein à ce mode d’allaitement (crevasse, seins tendus et douloureux...) mais il existe plusieurs astuces pour prévenir ces complications et faciliter la mise en place de cet allaitement. C’est pourquoi il est important de s’entourer de personnes pouvant vous aider (préparation à la naissance avec une sage-femme pendant la grossesse, famille, amies, équipes soignantes en maternité).
Mais le contact du bébé sur le sein et son visage détendu après la tétée ainsi que la capacité à répondre à ses besoins participent au lien privilégié que vous établirez avec votre enfant.

Parlons maintenant de l’allaitement artificiel.
A la mode il y 30ans, il est aujourd’hui décrié par la société.
Il a l’avantage d’être simple à mettre en place même si donner le biberon nécessite une certaine organisation (avoir toujours du lait en poudre disponible, de l’eau, des biberons...) et un certain budget.
De nos jour il existe une quantité impressionnante de marque de lait et chaque marque propose une gamme de lait très variée... de quoi s’y perdre.
L’essentiel est de savoir que l’industrie du lait artificiel est extrêmement bien réglementée. Ainsi, les apports nutritifs de chaque lait en poudre seront identiques quelque soit la marque (du 1ier prix à la marque la plus connue). La différence se fera donc sur le gout et la façon dont votre bébé va le digérer. Mais malheureusement, seul bébé vous dira quel lait lui convient, et pour ça, il faut tester différents laits.
Votre choix pourra également prendre en compte vos convictions personnelles car il existe des lait bio, sans protéines animales (vegan)...
La qualité nutritive du lait artificiel est de plus en plus proche du lait maternel mais reste tout de même moins digeste, l’apparition de colique est donc plus fréquente mais reste temporaire (au maximum jusqu’au 3 mois du bébé).

L’industrie pharmaceutique développe de plus en plus de biberons et tétines dites « anti-colique » permettant à votre enfant d’ingérer moins d’air et donc de limiter les colique.
Concernant le développement du système immunitaire de bébé, il est recommandé de ne plus stériliser les biberons et tétines afin d’exposer votre enfant aux germes non pathogènes (=n’entrainant pas de maladie) afin de mettre en route ses mécanismes de défense. Une bonne hygiène des biberons et accessoires est donc suffisantes.

Bref donner le biberon peut être un vrai plaisir et ne devrait jamais être vécu comme un échec.

Pour résumer, la décision de donner le sein ou donner le biberon est toujours délicate. Mais le choix qui se fera sera toujours le meilleur.